Vacarme en réunion
Iceberg Submersif – Dissidences Cannibales
#pourunjihad2proximité

[…] De manière générale, l’attentat a vraiment mis en évidence la distance qu’il y a entre la police et la République. L’idéologie républicaine intégratrice va continuer de s’intensifier, avec son ton toujours plus béat et bête, et les embrouilles politicardes vont continuer leur train-train ennuyeux. Pendant ce temps … une vingtaine de ministres se réunissent le jour même de la grand-messe républicaine pour décider des lois antiterroristes les plus délirantes, dont on ne doute pas une seconde qu’elles seront votées dans l’approbation générale.

S’il y a eu une récupération, elle a été policière, et pas politique ou gouvernementale. La police est la grande gagnante de la marche du 11 janvier ; là où tout le monde se méfiait quasiment dès le soir du 7 janvier de la récupération par le PS, par le FN, par n’importe qui, personne n’a fait de remarque sur l’incroyable twist qui fait que, deux mois après l’assassinat de Rémi Fraisse, des masses incroyables de gens manifestent avec des pancartes « Je suis flic ».

lieuc3-20690

Rien, même pas le slogan « Je suis Charlie », n’a autant généré de consensus que cette célébration de la police. Des snipers qui saluent la foule aux vingt cinq camions du GIPN qui fendent le cortège sous les applaudissements, les scènes ahurissantes ne manquent pas. Tout le monde se dit être (ou pas) Charlie à sa manière ; untel dit qu’il est là pour soutenir la liberté d’expression, l’autre pour empêcher les amalgames, etc., etc.

Personne n’est dupe du front républicain, précisément au nom de cette diversité ; cette diversit »é là, la seule chose qui peut garantir son expression minimale, c’est la police, vers laquelle sont canalisées toutes les « émotions » des derniers jours. On en vient ainsi à traiter en héros les assassins de Rémi Fraisse et de nombreux autres, on oublie tout l’automne, on oublie, on oublie, et on célèbre ces courageux héros qui, à 3000 contre 2, ont neutralisé « la menace djihadiste ». Et pour preuve que la marche du 11 janvier était bien organisée intégralement par la police, il suffit de constater que, pour une fois, les chiffres des « organisateurs » et du ministère de l’Intérieur ne diffèrent pas.. […]

Tiré d’un article de lundimatin : #pourunjihad2proximité

Leave a Reply