Vacarme en réunion
Iceberg Submersif – Dissidences Cannibales
#30 Be a Pirate !

Vacarme en Réunion –  01 mars 2015

Les tags sont en hausse de 40% à Dijon, alors on s’est demandé si c’était une bonne nouvelle !
-> Rencontre avec Nicolas Mensch qui nous aide à déchiffrer les tags des terrains vagues, et avec Chris qui nous explique comment les graffeurs sont les calligraphes des temps modernes.
-> Taguer, c’est un peu comme braconner sur des terres d’État. La lecture de Céline Braconnier nous éclaire sur la manière dont les inscriptions séditieuses et leur répression apparaissent comme pendant insécable de la démocratie et de la sphère d’expression politique autorisée et contrôlée.
-> Retour à New York, comme origine du graffiti moderne, et aussi de sa répression. Loïc Wacquant montre comment le graff s’inscrit en ligne de mire de la politique de « tolérance zéro » et du tournant sécuritaire.
-> Face au graff, les municipalités jouent généralement de trois réponses : la répression policière et juridique ; les politiques d’effacement et l’encadrement (murs légaux,…).
-> Jacques Martin incarne le bourgeois offusqué, et nous permet de parler de la station Louvre, tagguée en 92. Mais est-ce qu’on est sur que le tag c’est sale ?
-> On termine en passant en revue l’ambition révolutionnaire qu’on pourrait prêter au graff : signe d’une impunité qui témoigne des brèches policières, forme de vie qui nous met sur la voie de l’illégalité, parkour, jeu de piste et de déchiffrage… Fuck the RATP Movement nous livre la voie à suivre : Be a Pirate !
-> Première exercice pratique : Rendez-vous aux nouvelles tanneries pour la session graff du festival Hip Hop o Tans les 9 et 10 mai ; histoire de goûter à la Graffiti Culture.

Tous les matériaux qui ont servi à l’émission : VNR #30 Be a Pirate !

Pour écouter :

Pour la télécharger (clic droit et « enregistrer la cible du lien sous ») : #30 Be a Pirate

50Horfé, PAL – Paris

Leave a Reply