Vacarme en réunion
Iceberg Submersif – Dissidences Cannibales
#11 Si nous vivons…

64-Cap-Cop-28-nov1-1024x816

Écrasés sous le poid des analyses anti-terroristes et des mesures qui les performent, un tour d’information partisane permet d’y voir un peu plus claire : éclat de Versailles et de la république pour montrer que l’état d’urgence se brave toujours en beauté ; violences policières, garde-à-vue et assignation comme ultime vengence quand on refuse encore de ne pas se tenir tranquille…
-> Pour mettre du soleil dans cette grisaille anti-terroriste, rappelons-nous qu’Alain Bauer s’est fait entarté en octobre
-> « Il faut continuer à vivre, à consommer, à aller au marché de noël »… Le 28 novembre, les zads débarquaient à Versailles pour affirmer que si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des rois. Elles prenaient alors une revanche sur Versailles : Vive la commune !
-> Le 29 novembre, un appel à braver l’état d’urgence nous encourageait à se rendre sur la place de la république à Paris pour manifester contre la COP 21 malgré l’interdiction. La presse nous dit qu’une dizaine de black block ont saccagé la place, et que 300 d’entre eux ont été arrêtés. Contre-information et récit de la manifestation.
-> Le 4 décembre, en soutien aux assignés à résidence et contre l’état d’urgence se tenait à Nantes une manifestation sur laquelle la police semble s’être déchaînée.
-> Depuis le début de la COP, 25 personnes ont été assignées à résidence parce qu’elles risquaient de « troubler l’ordre public », et que la police n’a pas que ça à faire… L’un deux raconte ; d’autres appellent à les soutenir.

Leave a Reply