Vacarme en réunion
Iceberg Submersif – Dissidences Cannibales
#48 Castel International
 
Depuis Mars, des élèves et des professeurs du Castel s’organisent pour empêcher l’expulsion de lycéen-e-s étrangèr-e-s. Ces lycéen-e-s viennent de faire toute leur scolarité en France, et sont menacé-e-s d’expulsion arrivé-e-s à leur 18ème année.
Des lycéens viennent nous raconter ces menaces d’expulsion et les quelques mois de lutte qui viennent de se dérouler pour eux…
 
En début d’émission, on rend hommage à Javier Valdez Cárdenas, un journaliste mexicain qui luttait contre le narcotrafic qui s’est fait assassiné cette semaine. On en parlera plus en détail lors de la prochaine émission.
 

Téléchargement : #48 Castel International

 

Lecture

« Mais je dois écrire ce que je vois et ce que j’entends, je dois lever la voix pour que vous sachiez que le narcotraffic est une plaie, un dévoreur qui avale des femmes et des enfants, des rêves et des familles entières. Je dois le dire, avec la peur, avec la rage, l’indignation et la tristesse. Nous sommes beaucoup de reporters à chercher l’information en pleine incertitude, nous savons clairement qu’un jour une balle peut y arriver avant nous. Nous sommes beaucoup de reporters indignés par le silence qu’ils veulent nous imposer, par les mensonges officiels. Nous voyons tous les jours des personnes à qui on a arrachés les rêves à force de violence, des femmes le baiser ardent d’une grenade à la bouche, des jeunes -presque des enfants- gavés de cocaïne et de douleur. Nous voyons dans la rue des sicaires et des mères désespérées, des commandos armés et des pères de famille attrapés dans la boue ou enfermés dans des sacs poubelles jonchant le chemin morose. C’est pour cela que je dois écrire, tenter de sauver la voix de tant de personnes englouties dans le désespoir et l’espérance malade.

Je crains plus que le gouvernement, que le narco.”

Extrait d’“Une grenade à la bouche” de Javier Valdez Cárdenas

 

Musiques

  • « Si se calla el cantor » « si le chanteur se tait » de Mercedes Sosa

 

  • « Les derniers aventuriers » de La rue Ketanou

 

  • « Nothing else matters » de Metallica

Leave a Reply