Vacarme en réunion
Iceberg Submersif – Dissidences Cannibales
#50 Le plat de résistance

Alors que Dijon est envahie de restaurants de luxe, que la cité de la gastronomie brille dans les cartons, que Rebsamen veut construire l’auto-suffisance de la ville à partir de truffière et de vignoble… une cantine populaire a vue le jour en janvier au 134 rue d’Auxonne.

Ça s’appelle la Carotterie. On y mange bien, on paie ce qu’on veut, et on rencontre toutes sorte de gens.

Mais la cantine passe en procès le 23 juin, parce qu’elle squatte les locaux dans lesquelles elle s’est installée illégalement.

Spéculation immobilière et attractivité de papier face à la Carotterie, on vous fait un topo !

Téléchargement : #50 Le plat de résistance de la Carotterie

 

Et en bonus

 

 

 

 

 

Leave a Reply